amis amour bonheur confiance et estime de soi culpabilité souvenirs

Réorienter ses pensées.

La psychologie positive n’a pas pour vocation de tout positiver ou de défendre un optimisme outrancier, loin de là!! Impossible, quand on sait à quel point certaines personnes peuvent être néfastes pour d’autres, quand on voit que la maladie ou la mort peuvent anéantir une vie, difficile de se dire alors quand ça ne va pas : « Ça ira mieux demain! » et d’attendre de façon optimiste -et surtout sans rien faire- que les choses s’arrangent.

La psychologie positive fait plutôt preuve d’opti-réalisme, c’est à dire qu’elle ne va en aucun cas occulter ce qui va mal mais qu’elle va s’atteler à diriger notre regard vers tout ce qui va bien dans notre vie et surtout faire en sorte que les blessures n’occupent pas le centre de notre existence.

Tout ne dépend pas de nous. On n’a pas forcément eu une éducation formidable, on a peut-être rencontré des personnes malveillantes qui nous ont trompés et qui ont abusé de notre confiance, mais on peut mettre tout en oeuvre pour améliorer ce qui est en notre pouvoir et ne plus subir les « mauvais coups du sort » sans réagir.

Dans la vie, on traverse tous des épreuves douloureuses, qui, le plus souvent, ne sont pas de notre fait ; alors, il ne faut pas se laisser envahir par les idées noires mais plutôt se libérer de leur emprise en laissant la place à d’autres expériences bien plus gratifiantes. La psychologie positive mise alors sur l’action, sur les ressources, les talents qui sommeillent en chacun de nous : « Que puis-je faire ici et maintenant pour aller mieux? »

Il s’agit d’accepter la souffrance, de lui donner un sens ; elle nous apprend finalement beaucoup sur l’être humain, que l’on croyait meilleur et qui nous a déçu, et sur nous-même, car nous avons été trompés, manipulés alors que nous faisions confiance et que nous avons tant donné ; faire le point permet de reconnaître des signes qui auraient dû nous alerter et que nous pourrons reconnaître à l’avenir…

Il s’agit d’en garder les cicatrices, car il est des blessures qui, même avec le temps ne s’effacent jamais, et de continuer à vivre malgré elles, car la vie ne se résume pas qu’à cela! A nous de réagir, de tourner notre regard vers tout ce qui va bien et vers tout ce qu’il y a encore de merveilleux à découvrir pour aller mieux et enfin guérir.

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *