Alors qu’il y a de cela quelques années on connaissait les guerres, la famine et le manque de tout, que l’on savait apprécier les petits riens et se contenter de peu, on se plaint aujourd’hui que notre pain est trop cuit (ou pas assez), que les magasins ferment entre les midis, que le film du soir est déjà passé dix fois à la télé ou encore que notre colis d’objets déco pour le salon tarde à arriver alors que ça fait quand même trois jours qu’on a passé commande!!! (m’enfin…)

Un peu de bon sens ou un peu de sens tout court!! Regardez autour de vous : vous avez un toit, votre frigo est rempli, vous avez des enfants en bonne santé, vous même l’êtes sûrement aussi, vous avez de quoi vous détendre après une dure journée (fauteuil confortable, douche ou bain bien chaud), toutes ces choses auxquelles on ne fait plus guère attention et qui pourtant méritent toute notre considération. Ben oui! Imaginez-vous en être privé! Imaginez encore ceux qui n’ont pas tout ce que vous avez!! Et il ne s’agit pas que de bonheur matériel : l’espace dont disposaient certains pendant le confinement a fait bien des envieux, surtout chez ceux qui vivaient à cinq dans un 40m2. Être bien entouré aussi est un grand privilège : avoir des amis, de la famille sur qui compter en cas de besoin n’est pas donné à tout le monde…

Alors observez votre vie avec les yeux grand ouverts, prenez conscience de ce qui vous entoure et sachez apprécier à quel point vous pouvez être heureux, à quel point ce que vous possédez a de la valeur, et une valeur parfois inestimable comme l’amour, l’amitié ou la santé. Rendez-vous compte de ce que vous vivez, réjouissez-vous et soyez-en fiers! Remerciez la vie, vos choix et vos actes car c’est tout ça qui vous a permis d’en arriver là.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *