Enfants famille Pleine conscience santé société

« Jai pas le temps!! » (2)

Dans mon premier article, consacré à tous ceux qui chaque jour court après le temps, je conseillais à chacun de ralentir, ce qui, au premier abord, peut paraître paradoxal, mais qui finalement s’avère plus que salutaire. J’essaierai ici de répondre plus concrètement à tous ceux qui objecteront : « Mais comment faire alors quand on travaille et qu’on a une famille à gérer? »

D’abord, il est évident qu’il y a des impératifs auxquels vous ne pouvez vous soustraire et qui vous occupent nécessairement une bonne partie de votre temps (travailler, conduire les enfants à l’école, au tennis, allez chez le médecin, au supermarché…). En revanche, il y a des activités chronophages, qui, si elles étaient vécues différemment, vous permettraient de mieux « habiter » votre temps libre, d’apprécier davantage ce que vous vivez. C’est le principe même de la pleine conscience.

Inutile de s’adonner à la méditation ou à je ne sais quel exercice d’hypnose, non, l’idéal est d’inclure cette pleine conscience à la kyrielle de tâches quotidiennes qui nous assaillent. L’objectif étant de faire disparaître le stress ressenti précédemment dans la journée, de calmer son esprit en l’éloignant de toute pensée négative et de se détendre.

Prenons un cas bien précis.
Vous venez de rentrer chez vous après avoir passé une journée épuisante au travail, fait les courses et être allée chercher les enfants à l’école ou à la crèche. Ne vous acharnez pas à vouloir faire tout, tout de suite, sous prétexte que l’heure tourne et que rien ne sera fait à temps. Vous allez vous mettre à préparer le repas du soir? Aucun intérêt! Dans cet état d’esprit, vous avez encore en tête tous les clients qui ont été désagréables avec vous aujourd’hui et vous n’aurez aucun plaisir à cuisiner… Pendant que vous rangez les courses nerveusement, vous criez aux enfants de goûter, de faire leurs devoirs et surtout d’arrêter de se chamailler! Eux aussi ont besoin de se détendre après avoir passé une journée d’école pas forcément des plus agréables…
Alors reprenons depuis le début mais cette fois en combinant tout cela à la pleine conscience. Vous rentrez chez vous, rangez tout de suite les produits frais, le reste des courses pourra être rangé plus tard (pourquoi pas par quelqu’un d’autre que vous d’ailleurs!), vous goûter tranquillement avec les enfants et en profitez pour discuter de leur journée (là, vous vous éloignez déjà de vos soucis professionnels). Et si le temps le permet, pourquoi ne pas goûter dehors? Tout en précisant bien qu’à telle heure, tout le monde fera ses devoirs, aidera à ranger les courses ou jouera calmement pendant que vous commencerez à préparer le repas. Une fois dehors, souriez, respirez, contemplez ce qui se trouve autour de vous (les feuilles, les fleurs, les oiseaux…), réjouissez-vous de ces petits riens qui vous entourent comme vous le faisiez enfant, levez les yeux au ciel et essayer de repérer des formes dans les nuages (non seulement ça détend mais en plus, si vous le faites avec vos enfants, vous renforcerez les liens qui vous unissent et vous créerez des souvenirs…). Vous pouvez rentrer seule à la maison, laisser jouer encore un peu les enfants dehors (vous garderez un oeil sur eux depuis la fenêtre) et commencez à préparer le repas avec le sourire tout en savourant chaque instant (les produits que vous avez ramenés, les odeurs, la musique de votre playlist préférée…) Et même quand vous ferez la vaisselle, faite le en pleine conscience du parfum du produit, de la douceur de la mousse, de la brillance obtenue… et faites des pauses en regardant par la fenêtre, arrêtez-vous pour contempler ce rouge-gorge venu se poser inopinément juste sous vos yeux…
La journée se termine dans la bonne humeur, tout le monde a le sourire et tout a été fait comme vous l’auriez souhaité. Détendue et déchargée de toute pression, vous allez mieux dormir et ainsi appréhender la journée qui vous attend avec beaucoup plus de sérénité et tous les petits moments de plaisir que vous aurez partagés, en riant avec vos enfants, en discutant avec votre conjoint, en dansant dans votre cuisine ou en contemplant les beautés de la nature vous redonneront à coup sûr le sourire… et l’envie de recommencer.

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *